Les dessous du costume – Part. 1

Bonjour,

Comme promis, un premier article pour détailler un peu les différentes techniques que j’ai utilisées pour réaliser mon dernier costume vénitien.

Comme pour les précédents costumes, j’ai commencé par réaliser la jupe. Au tout début de ma réflexion, je me suis inspirée de ces 2 photos (qui viennent d’ici et ici) :

Il y aura donc des froufrous et des fleurs !

J’ai commencé par faire une grande crinoline en satin noir. J’ai réalisé les couloirs à baleines avec du biais noir, en laissant une ouverture pour pouvoir enlever les baleines pour le transport.

J’ai en tout 7 rangs de baleines (j’en avais 5 au début mais j’ai du en ajouter par la suite à cause du poids de la jupe, il n’y avait pas assez de maintien). Toujours par rapport au poids, j’ai fixé mon fond de jupe à ma crinoline en cousant du velcro à la ceinture. Sans le velcro, la jupe faisait glisser la crinoline.

Ensuite, j’ai réaliser un fond de jupe, en satin toujours, et j’ai commencé par coudre des volants d’organza froncé sur tout le bas. J’avais au départ ajouté de l’organza doré que j’ai ensuite enlevé car le rouge n’était alors pas assez intense.

Après avoir cousu l’organza, je ne savais pas trop comment continuer. Je savais que je voulais mettre des volants de tulle mais pas partout, un drapé mais je ne savais pas comment, etc. J’ai donc épinglé, désépinglé, re-épinglé à multiples reprises mes différents tissus pour vraiment visualiser l’ensemble avant de coudre quoi que ce soit.

Une fois que je me suis globalement fixée sur la répartition des tissus de ma jupe, j’ai aussi fait des essais de volants de tulle. Je cherchais un moyen de donner du volume et de l’ondulation à mes froufrous. La solution a été d’utiliser du fil de pêche ! J’ai fait quelques tests et voici finalement ce que j’ai fait pour préparer mes volants : Après avoir coupé mes volants de tulle, j’ai fixé le fil de pêche au point zigzag, puis j’ai mis le biais par dessus. Ensuite j’ai froncé le haut des volants (fronçage très serré) et je les ai cousus sur la jupe. Le fil de pêche donne vraiment une belle ondulation au tulle.

En ce qui concerne le drapé de ma jupe, je l’ai ajouté dans un second temps et fixé avec des boutons pressions. Pour fixer le drapé en lui même, j’ai cousu des strass.

Enfin, il fallait combler les trous qui restaient entre le tulle et le drapé. Comme il me restait du tissu fleuri, j’ai décidé d’ajouter des volants de tissus fleuris. Pour créer le même genre d’ondulation qu’avec le tulle + fil de pêche, j’ai coupé mes volants dans le biais du tissu. En effet, l’ondulation est plus marquée si le tissu est légèrement extensible.

En parallèle de la jupe (le temps de me décider sur le placement des volants etc.), j’ai attaqué le bustier. Pour qu’il soit plus facile à mettre, j’ai mis un zip sur le côté. Cela permet d’avoir moins de longueur de cordon qui traîne derrière lorsqu’il est serré et cela facilite grandement l’habillage/déshabillage.

Ensuite, je voulais faire une collerette. J’ai d’abord fait une toile en feutrine, ça avait l’air plutôt simple donc je me suis lancée et j’ai coupé ma collerette dans mon velours. J’ai fait les couloirs pour les baleines, mis du galon. Jusqu’ici tout se passait bien ! J’ai aussi collé plein de strass dessus (même si au final, avec le chapeau, cela ne se voit pas vraiment, dommage !).

Pour la fixer je pensais mettre du velcro entre le bas de la collerette et mon boléro. En théorie ça avait l’air pas mal mais en pratique… Impossible de faire tenir la collerette debout, un vrai casse tête !

Après avoir fouillé sur internet à la recherche de LA bonne idée, j’ai ajouté un fil de fer tout autour de ma collerette (que j’ai ensuite recouvert de paillettes pour que ça ne se voit pas) : c’était mieux mais ça ne tenait toujours pas. J’ai également ajouté un fil qui passe derrière la collerette puis que je noue à la taille (oui du coup il faut que je mette ma collerette AVANT mon bustier !). Verdict : La collerette tient debout !!!

J’ai aussi remplacé le velcro par des boutons pressions pour la fixation collerette/boléro, tout allait bien sauf que… Un peu plus tard lors de nouveaux essayages, elle ne tenait plus très bien, je ne pouvais pas la laisser comme ça. J’avais l’impression que le problème venait du fait qu’elle soit très ouverte sur le devant. Il fallait donc trouver un moyen pour la serrer mieux. Oui mais comment ? La solution a été d’utiliser… des serre-têtes ! J’ai pris 2 serre-têtes que j’ai recouvert de velours rouge. Je les ai fixé à l’arrière de la collerette avec du velcro et cette fois ci c’était bon, j’avais une collerette qui tenait vraiment bien !!

Bon l’inconvénient c’est que ça n’était pas très joli ces serre-têtes ! C’est pour cette raison que j’ai ajouté un petit col au dos de mon boléro. De face ça n’était pas top non plus donc j’ai mis des roses de chaque côté.

Voila, merci de m’avoir lu jusqu’ici ! Je vais m’arrêter la pour ce premier article. A suivre, plus de détails sur les accessoires (sac, chapeau, bougeoir), le masque et les bijoux !

Un costume pour Venise…

Bonjour tout le monde !!!

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue écrire par ici. Je n’ai pas arrêté de coudre (loin de la !) mais je préfère passer du temps derrière ma machine à coudre que derrière mon écran (car oui cela prend quand même du temps de tenir un blog, si on veut le mettre à jour régulièrement).

Je voulais quand même partager avec vous mon dernier gros projet. Il y a deux ans, j’ai voulu me faire un nouveau costume pour les Folies Vénitiennes de Coppet qui ont eu lieu en octobre 2019. Et puis j’ai eu un empêchement pour Coppet mais je voulais quand même faire un costume alors à un moment donné je me suis dit : et pourquoi pas pour le carnaval de Venise ? En moins de temps qu’il faut pour le dire c’était décidé : en 2020, on va à Venise !!! C’est parti pour l’aventure avec un petit groupe d’amis dont 2 qui se sont également fait un costume pour l’occasion.

Pour ce nouveau costume je suis partie d’un thème fleuri : le coquelicot (qui a ensuite un peu évolué avec également des roses). Je voulais un costume avec beaucoup de détails, de strass, du volume. Pour le réaliser j’ai utiliser 41 mètres de tissus, environ 5 000 strass et des heures et des heures de travail. Comme pour les précédents j’ai tout réalisé moi même : jupe, crinoline, bustier, boléro, cagoule, sous pull, chapeau, masque, bijoux, accessoires… J’essaierai de faire un petit article pour expliquer un peu plus en détails les différentes techniques que j’ai utilisées.

En attendant je ne ferai pas plus de blabla et je vous laisse avec quelques photos… !

Au chateau !

Bonjour !! Après un peu plus de 2 mois d’absence je reviens par ici pour vous montrer un projet qui m’a pas mal occupée depuis le mois d’octobre (et dont j’ai un peu parlé sur Instagram) : une robe pour une soirée à thème « la vie de château ». Cette soirée a eu lieu hier soir et c’était un bon prétexte pour me faire une jolie robe 😉 !

Pour le patron je n’ai pas hésité longtemps et j’ai choisi la robe Mc Call’s 6097. Cela correspondait exactement à ce que je voulais : du volume, une traine, des manches, du galon.

Ensuite il a fallu trouver le tissu et surtout le trouver rapidement ! A ce moment la c’était début octobre et le temps de choisir le patron, les tissus, les commander (et les recevoir !) il ne fallait pas traîner pour pouvoir attaquer la robe. J’ai finalement trouvé mon bonheur chez Buttinette pour le tissu principal avec un brocart bleu et or superbe ! Pour les autres tissus c’était plus simple comme il s’agit d’un taffetas uni bleu marine et de tissus de doublure.

Avant de couper dans mon brocart j’ai fait une toile rapide du haut. J’ai bien fait car la taille que j’avais prise était trop grande. J’ai donc recopié le patron du haut avec une taille en dessous et cette fois ci impeccable ! Pour la jupe c’était un peu sportif à couper car les pièces sont immenses.

Niveau petites astuces, en cousant la traîne j’ai ajouté de la bâche plastique pour la nettoyer plus facilement. Pour le haut plutôt que de poser des œillets j’ai acheté une bande d’œillets toute faite et prête à coudre. Un gain de temps et de solidité je pense.

Comme ça ne suffisait pas d’avoir la robe à coudre je me suis aussi fait une nouvelle crinoline, plus ample que celle que j’utilise avec mes costumes vénitiens : coton blanc, baleines en acier et tulle. Pourquoi du tulle ? En fait les baleines se voyaient sous le taffetas du coup j’ai cousu une rangée de mouchoirs de tulle blanc juste au dessus pour les cacher. Pour la baleine qui fait l’ourlet j’ai fait un peu différemment car du tulle blanc ça n’allait pas (vu qu’il peut se voir un peu) mais du tulle noir cousu de façon définitive ça n’allait pas non plus (si un jour je l’utilise sous une jupe de couleur claire). Pour résoudre le problème j’ai fait une bande de tulle noir amovible qui se fixe avec du velcro ! Comme ça je peux adapter la couleur en fonction de la robe.

Pour compléter ma tenue je me suis cousue une mini cape en fausse fourrure noire (toute douce, un régal !!). J’ai utilisé un patron gratuit de Mood Fabrics (dispo ici).

Enfin niveau accessoire je me suis fait 2 bagues pour l’occasion.

Au total j’ai eu besoin de :

Patron : Mc Call’s M6097 pour la robe, The Cuphea Shawl pour la cape (patron gratuit de Mood Fabrics).
Tissus :
Brocart lurex (Buttinette), Taffetas bleu (tissus.net) ; doublure coton, satin, coton blanc, tulle (Rascol) ; Galon noir et doré (Etsy) ; fausse fourrure (Mercerine) ; Bande d’œillets et baleines en acier (Alysse Créations) ; perles et support de bague (Matière première)


Cousettes d’été

Bonjour tout le monde ! Cela fait un moment que je ne suis pas venue par ici alors je vais grouper un peu en vous parlant de 2 robes que j’ai cousues cet été 🙂 !

La première est un modèle que j’ai fait déjà à 2 reprises (ici et ). Toujours aussi confortable (et pratique avec ses poches !) je l’ai beaucoup portée.

Patron : Burda février 2008, modèle 125.
Tissus :
Coton spandex (Tissus Calvet)

La 2ème cousette du jour est ma robe ananas. Pendant une promo j’ai acheté du tissu ananas et je voulais en faire une robe qui donne un effet jupe+haut. Puis, pendant les soldes j’ai trouvé une viscose bleue chez Cousette qui allait très bien avec mes ananas. Pour la réalisation la jupe est une jupe droite élastiquée à la taille sur laquelle j’ai ajouté un haut Burda. Le tout est assemblé au niveau de l’élastique (j’ai fait une coulisse). Pour le haut j’ai fait quelques modifications, j’ai remonté légèrement le décolleté, j’ai enlevé les manches, je l’ai allongé et j’ai ajouté un zip dans le dos.

Le résultat est sympa mais il y aurait quelques modifications à faire. En effet il y a quelques plis dans le dos qui ne me plaisent pas. J’y réfléchirai pour l’utilisation de mon autre coupon ananas (jaune cette fois ci).

Vous pourrez aussi apercevoir sur les photos mon sac ananas ! Pour les vacances je voulais un sac à main un peu plus grand. Comme j’aime toujours autant le Menuet de Sacôtin j’ai gardé le même modèle mais agrandi de 20 %. Comme pour mon premier Menuet j’ai ajouté un zip pour totalement fermer le sac sous le rabat. Je n’ai rien entoilé du coup il est un peu mou mais cela ne m’a pas dérangé.

Patron : Burda octobre 2017 modèle 111A / Menuet de Sacôtin.
Tissus :
Tissu jacquard ananas (Tissus Papi), viscose (Cousette) / Similicuir blanc nacré (Tissus du chien vert), mercerie de la Mercerie des Créateurs.

 

Robe Suun

Après la blouse, voici la robe suun !

Encore une cousette estivale aujourd’hui puisque je vais vous parler d’une petite robe.

Après avoir réalisé la blouse suun de P&M patterns, j’ai tout de suite eu envie d’essayer la version robe. J’ai trouvé le tissu dans les soldes chez Cousette. Une viscose violette super jolie, légère et très agréable à porter.

Comme pour la blouse, c’est un régal à coudre ! Je n’ai pas fait de modifications, tout tombe très bien.

Patron : Robe Suun, PM patterns.
Tissus : 
Viscose (Cousette).

Blouse Suun

Cousette estivale aujourd’hui avec une petite blouse que j’adooooooooore !

Il s’agit de la blouse Suun de P&M patterns. C’est une marque de patrons qui fait beaucoup pour enfant mais qui en a aussi quelques uns pour femme. Je ne connaissais pas du tout et j’ai eu envie d’essayer car je trouve ce modèle vraiment top ! En plus j’avais un coupon de viscose acheté il n’y a pas très longtemps qui était parfait pour essayer !

C’est un modèle qui se coud plutôt rapidement et qui tombe bien. Il y en aura d’autres c’est sur (et pour tout vous dire j’ai un coupon qui attend son tour pour essayer la version robe 😉 )

Il y a quelque chose que j’ai beaucoup aimé aussi c’est qu’il y a 3 profondeurs de décolleté. Comme ça, on peut choisir le V que l’on souhaite et c’est à mon avis un vrai plus.

Patron : Blouse Suun, PM patterns.
Tissus :
Viscose (Tissus Calvet).

Boogie !

Cousette à offrir aujourd’hui puisqu’il s’agit d’un cadeau de naissance.

Au programme un sac à langer et une sortie de bain. Pour le sac j’ai choisi le modèle Boogie de Sacôtin. Toujours un régal à coudre les sacs Sacôtin ! Le Boogie est un sac avec plein de poches et de techniques différentes, un chouette modèle à coudre.

Pour la sortie de bain un tissu éponge jaune soleil (la couleur ne rend pas sur la photo, il est beaucoup plus lumineux).

Attention, avalanche de photos 🙂 !

Patron : Boogie de Sacôtin / Tissus : Simili cuir uni (Tissus Calvet), Jacquard (Self tissus), coton (Tissus du Chien vert) pour la doublure, kit fournitures de la Mercerie des Créateurs.