Les dessous du costume – Part. 1

Bonjour,

Comme promis, un premier article pour détailler un peu les différentes techniques que j’ai utilisées pour réaliser mon dernier costume vénitien.

Comme pour les précédents costumes, j’ai commencé par réaliser la jupe. Au tout début de ma réflexion, je me suis inspirée de ces 2 photos (qui viennent d’ici et ici) :

Il y aura donc des froufrous et des fleurs !

J’ai commencé par faire une grande crinoline en satin noir. J’ai réalisé les couloirs à baleines avec du biais noir, en laissant une ouverture pour pouvoir enlever les baleines pour le transport.

J’ai en tout 7 rangs de baleines (j’en avais 5 au début mais j’ai du en ajouter par la suite à cause du poids de la jupe, il n’y avait pas assez de maintien). Toujours par rapport au poids, j’ai fixé mon fond de jupe à ma crinoline en cousant du velcro à la ceinture. Sans le velcro, la jupe faisait glisser la crinoline.

Ensuite, j’ai réaliser un fond de jupe, en satin toujours, et j’ai commencé par coudre des volants d’organza froncé sur tout le bas. J’avais au départ ajouté de l’organza doré que j’ai ensuite enlevé car le rouge n’était alors pas assez intense.

Après avoir cousu l’organza, je ne savais pas trop comment continuer. Je savais que je voulais mettre des volants de tulle mais pas partout, un drapé mais je ne savais pas comment, etc. J’ai donc épinglé, désépinglé, re-épinglé à multiples reprises mes différents tissus pour vraiment visualiser l’ensemble avant de coudre quoi que ce soit.

Une fois que je me suis globalement fixée sur la répartition des tissus de ma jupe, j’ai aussi fait des essais de volants de tulle. Je cherchais un moyen de donner du volume et de l’ondulation à mes froufrous. La solution a été d’utiliser du fil de pêche ! J’ai fait quelques tests et voici finalement ce que j’ai fait pour préparer mes volants : Après avoir coupé mes volants de tulle, j’ai fixé le fil de pêche au point zigzag, puis j’ai mis le biais par dessus. Ensuite j’ai froncé le haut des volants (fronçage très serré) et je les ai cousus sur la jupe. Le fil de pêche donne vraiment une belle ondulation au tulle.

En ce qui concerne le drapé de ma jupe, je l’ai ajouté dans un second temps et fixé avec des boutons pressions. Pour fixer le drapé en lui même, j’ai cousu des strass.

Enfin, il fallait combler les trous qui restaient entre le tulle et le drapé. Comme il me restait du tissu fleuri, j’ai décidé d’ajouter des volants de tissus fleuris. Pour créer le même genre d’ondulation qu’avec le tulle + fil de pêche, j’ai coupé mes volants dans le biais du tissu. En effet, l’ondulation est plus marquée si le tissu est légèrement extensible.

En parallèle de la jupe (le temps de me décider sur le placement des volants etc.), j’ai attaqué le bustier. Pour qu’il soit plus facile à mettre, j’ai mis un zip sur le côté. Cela permet d’avoir moins de longueur de cordon qui traîne derrière lorsqu’il est serré et cela facilite grandement l’habillage/déshabillage.

Ensuite, je voulais faire une collerette. J’ai d’abord fait une toile en feutrine, ça avait l’air plutôt simple donc je me suis lancée et j’ai coupé ma collerette dans mon velours. J’ai fait les couloirs pour les baleines, mis du galon. Jusqu’ici tout se passait bien ! J’ai aussi collé plein de strass dessus (même si au final, avec le chapeau, cela ne se voit pas vraiment, dommage !).

Pour la fixer je pensais mettre du velcro entre le bas de la collerette et mon boléro. En théorie ça avait l’air pas mal mais en pratique… Impossible de faire tenir la collerette debout, un vrai casse tête !

Après avoir fouillé sur internet à la recherche de LA bonne idée, j’ai ajouté un fil de fer tout autour de ma collerette (que j’ai ensuite recouvert de paillettes pour que ça ne se voit pas) : c’était mieux mais ça ne tenait toujours pas. J’ai également ajouté un fil qui passe derrière la collerette puis que je noue à la taille (oui du coup il faut que je mette ma collerette AVANT mon bustier !). Verdict : La collerette tient debout !!!

J’ai aussi remplacé le velcro par des boutons pressions pour la fixation collerette/boléro, tout allait bien sauf que… Un peu plus tard lors de nouveaux essayages, elle ne tenait plus très bien, je ne pouvais pas la laisser comme ça. J’avais l’impression que le problème venait du fait qu’elle soit très ouverte sur le devant. Il fallait donc trouver un moyen pour la serrer mieux. Oui mais comment ? La solution a été d’utiliser… des serre-têtes ! J’ai pris 2 serre-têtes que j’ai recouvert de velours rouge. Je les ai fixé à l’arrière de la collerette avec du velcro et cette fois ci c’était bon, j’avais une collerette qui tenait vraiment bien !!

Bon l’inconvénient c’est que ça n’était pas très joli ces serre-têtes ! C’est pour cette raison que j’ai ajouté un petit col au dos de mon boléro. De face ça n’était pas top non plus donc j’ai mis des roses de chaque côté.

Voila, merci de m’avoir lu jusqu’ici ! Je vais m’arrêter la pour ce premier article. A suivre, plus de détails sur les accessoires (sac, chapeau, bougeoir), le masque et les bijoux !

2 réflexions sur “Les dessous du costume – Part. 1

  1. Très admirative de tout votre travail et de toutes les astuces pour faire votre costume. Superbe rendu, votre costume vénitien vraiment très beau. Bravo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s