Oups, un petit hors saison

Mieux vaut tard que jamais alors aujourd’hui je vais vous parler d’un petit blazer sans manches cousu en décembre.

J’ai voulu m’en refaire un car je porte beaucoup le premier que j’ai cousu (visible ici). J’ai trouvé le tissu adéquat lors d’une visite au musée du Textile et c’était aussi l’occasion de tester un autre patron repéré dans le Burda d’avril 2011.

Niveau réalisation j’ai fait quelques ajustements car c’était un peu grand.

Je l’aime bien mais je le porte quand même moins que le premier. Peut être le côté blanc que j’ai plus de mal a assortir. Enfin en tout cas pour le moment il est retourné dans la penderie car il fait maintenant beaucoup trop chaud 😉

Patron : Burda avril 2011, modèle 110.
Tissus :
 Tweed du musée du textile a Labastide Rouairoux.

Publicités

Blazer bi-matière

Vous vous souvenez peut être (ou pas du tout) de mon blazer bi-matière Lekala. Je l’aime beaucoup car bien qu’un des deux tissus soit à motifs, comme il tout est noir il passe partout et va avec tout. Le seul problème c’est que finalement il est quand même un peu juste en taille. En faisant du tri dans mes tissus j’ai vu qu’il me restait de ce tissu à motifs/reliefs. Suffisamment pour quelques empiècements en tout cas. J’ai cherché un patron de blazer pour en faire un nouveau selon le même principe que le modèle Lekala. Cette fois ci j’ai pioché dans mes Burda.

J’aime beaucoup ce nouveau blazer. La seule chose c’est que je l’ai assemblé tellement rapidement que j’en ai oublié de thermocoller le col… Celui ci est donc un peu mou mais bon ça passe quand même :).

Patron : Burda janvier 2008, modèle 127.
Tissus : 
Lainage uni noir (Toto Tissus), coton noir à « reliefs » (Mode et Tissus) et doublure unie noire de mon stock.

p1170666p1170667p1170675p1170673p1170676

Blazer en jersey

Il me restait un peu de jersey corail avec lequel j’ai fait une robe arlequin l’an dernier. Je ne savais pas trop quoi faire avec et puis j’ai pensé à un blazer car cela fait un moment que je voulais essayer d’en faire un avec ce type de matière. 

J’ai pris un modèle assez simple comme je n’avais pas beaucoup de tissu. C’était vraiment très juste mais j’ai réussi à faire rentrer toutes les pièces du patron, ouf !  En doublure j’ai opté pour une popeline de coton toute fine et à motifs. Je suis satisfaite du résultat, le rendu est comme je l’imaginais et la taille est impeccable. En plus il s’accorde très bien avec la dernière robe que je me suis cousue 😀 !

Patron : Burda juin 2009, modèle 114.
Tissus :
 Jersey coton de Toto Tissus, doublure coton de Tissus Calvet, boutons de la Mercerie Floriane.

P1150665P1150689P1150679P1150699

Nouveau blazer

Ce n’est un secret pour personne, j’adore me coudre des blazers. Cela faisait longtemps que j’en voulais un bleu foncé alors quand en plus le patron tombe super bien c’est le top ! C’est un modèle avec lequel on peut faire de nombreuses variantes  : avec ou sans double col, parement d’ourlet, parement de manches et petites poches fantaisies.

Pour cette première version (et probablement pas la dernière) j’ai privilégié le double col et les petites poches aux parements. Je trouve que c’est suffisant car je ne voulais pas trop charger ma veste. La doublure est beige, couleur que j’ai rappelée avec la surpiqûre contrastante au niveau des poches.

J’adore ce blazer qui taille plutôt bien, classique mais toujours avec quelques détails qui apportent de la fantaisie 🙂 !

Patron : Burda juin 2007, modèle 107.
Tissus : 
Tissus polyester de Tissus Myrtille, doublure de mon stock et boutons de la Mercerie Floriane.

P1150011P1140925P1140935P1140985P1150034P1140895P1140956P1140999

Jamais 2 sans 3 !

Aujourd’hui je vous présente un modèle que vous connaissez déjà puisqu’il s’agit de la 3ème version que je fais avec ce patron (et probablement pas la dernière non plus !).

Tout est parti d’un constat assez simple, entre mes 2 premières versions de ce blazer même si je préfère le 2ème que j’ai cousu (ici) et bien je porte beaucoup plus facilement le premier (ici). Le fait d’avoir un tissu à motif et exactement dans les couleurs de ma garde robe me permet de l’associer avec beaucoup de vêtements. Je n’avais jamais réussi à retrouver un tissu du même genre : des motifs qui vont bien pour une veste, des couleurs qui s’accordent avec ce que je porte et bien sur qui ne soit pas non plus identique au premier blazer.

Ça c’était avant que je tombe sur ce tissu merveilleux de Truro Fabrics 🙂 . Énorme coup de cœur pour ce tissu, c’est exactement ce que je voulais ! La réception de l’échantillon a juste fini de me convaincre qu’il me fallait ce tissu, et hop c’est parti pour le numéro 3 de ce très joli modèle et qui tombe impeccablement bien !

Petit plus : C’est un tissu d’une assez grande largeur (165 cm). Du coup j’ai même eu assez pour faire une petite jupe avec ce qu’il me restait. Mission zéro chutes réussie 🙂 !

Patron : Burda janvier 2007, modèle 117.
Tissus : Jacquard polyester de Truro Fabrics et doublure de la boutique Au Liseron (Lyon).
Boutons : Au Liseron.

Attention, avalanche de photos 😉 !

P1120261P1120257P1120285P1120262P1120284P1120267

Blazer sans manches

Cet hiver j’ai eu envie de coudre des vêtements à zip. Et puis l’idée d’un blazer sans manches me trottait dans la tête depuis un moment aussi alors après un peu de réflexion je me suis dit : pourquoi pas combiner le tout ? En plus j’avais ce coupon de tweed que j’avais trouvé dans le coin des affaires à Tissus Calvet mais que je n’avais pas encore utilisé car je n’en avais que 90 cm. Un haut sans manches c’est parfait pour un petit métrage 🙂 !

Après avoir feuilleté mes magazines j’ai jeté mon dévolu sur un modèle du Burda d’août 2005 qui se prête assez bien à l’ajout d’un zip. Il faut d’ailleurs que je vous raconte une petite anecdote sur la fermeture éclaire. Je voulais une fermeture métallique car je trouve ça plus joli quand on laisse un zip apparent. Le problème c’est qu’il me fallait une longueur un peu particulière (18 cm) et en allant dans la mercerie en bas de chez moi j’ai appris qu’on pouvait finalement avoir la longueur qu’on voulait. Celle que j’ai pris faisait 25 cm au départ. En fait il suffit d’enlever les crans par le haut de la fermeture et ensuite de remettre ce qui sert à arrêter le curseur avec une pince. En 5 minutes j’avais une fermeture métallique séparable de 18 cm au lieu de 25.

J’ai eu quelques doutes au montage car j’ai beaucoup repris les coutures côté et je me suis pas mal questionnée sur la longueur (j’ai finalement diminué de moitié l’empiècement du bas). Pour finir les emmanchures j’ai ajouté un biais noir que j’ai laissé apparent (même s’il est discret avec le tee-shirt noir dessous). L’ourlet est fait avec le même biais mais posé de façon invisible. Un petit point à la main pour fixer la parementure et le tour est joué !

Je suis ravie du résultat et pour l’avoir déjà porté on sent de suite qu’il y a de la laine dans ce tissu car même sans manches ça tient bien chaud 🙂 !

Patron : Blazer 118, Burda août 2005.
Tissus : 
Tweed laine, Tissus Calvet.
Modifications : 
Raccourcissement de l’empiècement en bas, pas de manches, reprise des coutures côtés, modification du col pour qu’il soit rond.

P1110886P1110877P1110880Sans titre 1

Swap !

En septembre, avec la rentrée, l’automne, j’avais envie de refaire un swap (échange entre couturières) alors j’en ai organisé un sur Thread and Needles et aujourd’hui je vous présente ce que j’ai envoyé à ma binôme 🙂 !

La cousette devait être un haut, j’ai longtemps hésité entre en haut de type tee-shirt et une petite veste (quelque chose d’ouvert en tout cas, contrairement à un tee-shirt). Après quelques échanges avec Virginie pour mieux cerner ses goûts j’ai finalement opté pour une petite veste. Au niveau du tissu je cherchais quelque chose dans les tons rouges car c’est une couleur qu’elle apprécie et cela collait bien avec l’automne. Comme je n’ai pas trouvé ce que je souhaitais dans ce coloris j’ai finalement opté pour ce tissu bleu/noir même si cela faisait moins automne (ce sont des couleurs qui faisaient aussi parties de la check liste de Virginie).

Le modèle est issu d’un Burda. Je n’ai pas fait de doublure car je trouvais l’envers du tissu joli. Pour une finition propre j’ai mis du biais le long de la parementure et au niveau de l’ourlet.

Avec la veste il y avait dans le paquet un petit berlingot, une carte d’anniversaire (la date de réception des paquets tombait tout pile le jour de son anniversaire 🙂 ) et une déco un peu vintage.

Patron : Burda février 2013, modèle 106.
Tissus : 
Lainage de Toto tissus.

P1100816P1100822P1100825P1100826